1/1

Livres

Histoire

 

Histoire du paradis fiscal suisse. Expansion et relations internationales du centre offshore suisse au 20e siècle, Paris, Presses de Sciences Po, Domaine Histoire, 2018, 324 p. 

 

Les paradis fiscaux aussi ont une histoire.

Christophe Farquet a dépouillé des archives multiples et inédites pour comprendre depuis quand et comment la Suisse est devenue l'un des principaux centres offshore du monde.

Après la première guerre mondiale, alors que les autres États européens mettaient en place une fiscalité contraignante sur l'activité économique pour financer leur reconstruction, la Suisse, restée neutre durant le conflit, a maintenu le secret bancaire et offert un régime accommodant aux capitaux étrangers.

Tout au long du xxe siècle, au fil des négociations internationales, les dirigeants suisses ont d'autant mieux défendu cette position que l' attractivité fiscale du pays avait une incidence majeure sur l’économie et la politique de ses voisins européens et qu’il devenait un maillon indispensable de la globalisation financière.

En replaçant l’expansion du paradis fiscal suisse dans l’histoire de la fiscalité, des places financières et des relations extérieures, l’ouvrage bouscule maintes interprétations de l’histoire économique et permet une lecture nouvelle des événements survenus depuis l’éclatement de la crise financière en 2007.

 

 

La défense du paradis fiscal suisse avant la Seconde Guerre mondiale. Une histoire internationale, Neuchâtel, Alphil-Presses universitaires suisses, 2016, 544 p.  

Il y a un siècle, le secret bancaire suisse était remis en cause pour la première fois sur la scène internationale.
Ce livre étudie comment les dirigeants helvétiques sont parvenus à faire face aux pressions internationales, qui apparaissent après le premier conflit mondial, pour empêcher le placement en Suisse des capitaux étrangers en fuite. Fruit d’une recherche très vaste sur des sources inédites, issues de nombreux fonds d’archives suisses et européennes, l’ouvrage renouvelle les connaissances sur l’histoire de la place financière helvétique et des relations économiques internationales au cours de la première moitié du XXe siècle.
L’analyse démontre que les autorités fédérales, de concert avec le patronat bancaire et industriel, ont élaboré un ensemble de stratégies visant non seulement à écarter les attaques à l’encontre du secret bancaire et des avantages fiscaux, mais encore à renforcer l’attractivité du centre offshore suisse, notamment par le biais de la signature des premières conventions de double imposition. Si cette politique ne trouve pas d’équivalent à l’étranger, elle a cependant constamment reçu d’importants appuis auprès des élites européennes. En se penchant sur les premiers épisodes de l’histoire de la protection du secret bancaire, La défense du paradis fiscal suisse avant la Seconde Guerre mondiale réintègre ainsi les événements actuels dans une perspective de plus longue durée.